ALTA-VIA

L'un des derniers séjours de l'été 2008 s'est déroulé début septembre au dessus de Zermatt, avec, après 3 jours de préparation, l'idée de tenter l'ascension de la pointe Dufour au Mont-Rose, deuxième sommet des Alpes occidentales.
Mais la météo s'est montrée bien difficile, nous obligeant à de nombreux changements de programme.

Aucun jour n'a malheureusement été vraiment favorable, mais nous avions la certitude de ne pas être au plus mauvais endroit : en effet un vent de foëhn soutenu nous empêchait de prendre réellement le gros mauvais temps, qui restait cantonné sur le versant italien et les Alpes françaises.

Plusieurs sommets ont quand même été réalisés durant cette semaine, dans de belles conditions de solitude : l'Aphubel par l'arête sud, avec un vent fort au sommet et une seule cordée ce jour là. Puis un petit sommet de transition entre Täschhütte et Fluhalp Berghotel : le Pfulwe, 3300 m, qui nous a réservé de belles surprises car il n'était pas prévu au programme..

Enfin le Stockhorn nous a offert de magnifiques vues sur le massif du Mont-Rose et une longue journée de randonnée glaciaire et trekking technique dans les moraines, pour rejoindre le refuge du Mont-Rose.

Le lendemain, jour prévu de l'ascension du Mont-Rose, le ciel était assez limpide mais un vent démonté, et une couche de neige fraîche sans cohésion, nous obligeaient à renoncer vers 3500 m d'altitude, sans regret car aucune cordée n'avait atteint le sommet de toute la semaine.

Une fois de plus, les rebondissements, les décisions à prendre dans une nature "grand angle", la confrontation avec des conditions difficiles nous ont permis de vivre une épopée intéressante et humainement très riche.

sommet du Pfulweà l'abri du vent à la descente de l'Alphubelen direction du Stockhorn, sur les grands glaciers au dessus de Fluhalp