ALTA-VIA

Comme prévue, la traversée de l'Oberland - souvent qualifiée de haute-route de l'Oberland - s'est déroulée avec nos amis Belges du 5 au 10 juillet. Pour résumer : pas trop de "cloches" dans les "bottines", mais des moments "très gais"...Tout le monde apprécia les "slash" quand même au retour !

au sommet de l'Ebnefluh en Oberland

Les conditions ont été changeantes, avec une première période de temps incertain, voire franchement mauvais (une journée quasiment d'inactivité à la cabane du Finsteraarhorn, avec une soirée mémorable et surréaliste devant la finale mythique de Wimbledon Federer-Nadal), conditions qui ont quand même permis de s'offrir au passage le sommet facile de l'Oberaarhorn le 2ème jour.

A noter toujours une fréquentation faible du secteur, malgré des refuges splendides, des courses et des sommets gratifiants, et une ambiance unique dans les Alpes, due aux dimensions quasi-himalayennes du lieu. L'inactivité forcée à cause du mauvais temps s'est déroulée au refuge le plus confortable du lieu au pied du Finsteraarhorn : scrabble (en suisse allemand !), parties endiablées de "trou du cul" (jeu de carte appris par nos clients belges) et belles assiettes de Rösti ont su compenser la météo défavorable...

Suivirent 3 très belles journées permettant de gravir successivement le Grünegghorn puis l'Ebnefluh. Les sommets, et en particulier le Grünegghorn, grâce à un enneigement encore abondant, ont offert des ascensions sans présence de glace, et avec de belles et esthétiques arêtes.

Après avoir traversé le glacier d'Aletsch (Konkordiaplatz) et rejoint le refuge Hollandia par les crêtes de l'Ebnefluh, il ne restait le dernier jour qu'une très belle descente jusqu'aux alpages du Lötschtal et un repas champêtre dans les mélèzes clairsemés de l'hôtel Fafleralp pour clore agréablement le séjour.

Bilan très encourageant pour ce premier raid en Oberland organisé par Alta-Via : de la belle montagne, des refuges accueillants et peu fréquentés, de l'espace et une nature sauvage, des sommets parfois assez techniques (nous avions choisi de partir en petits groupes pour permettre de cueillir des sommets au passage que la traversée "classique" ne permet pas), tout ce que nous pensons être les ingrédients indispensables à du bel alpinisme était au rendez-vous, sans oublier nos sympathiques clients dévoreurs de Röstis !

 

sur l'arête du Grunegghorn - Oberlandsommet du grunegghorn, Oberlandascension de l'Ebnefluh, Oberlanddernières pentes sous l'Ebnefluh pendant la traverséelever de soleil sur le glacier d'Aletsch