ALTA-VIA

(Jean-Jacques)

Itinéraire: depuis le téléphérique d'Helbronner en dormant à Torino le soir. 
Conditions générales: bonnes conditions en général même si la montagne est très sèche. Course effectuée dans le sens Col de Rochefort puis traversée vers Col du Géant.

Présence d'une crevasse inhabituelle sur le glacier du géant juste avant d'arriver sous le Col de Rochefort. La rimaye passe bien.

Descente: en rappel de 50 m (bon relais sur 2 spits).

Aiguilles Marbrées : pourquoi pas vous ?


Information du 16 mars 2017 (Aldo Riveros)

Itinéraire : Traversée des aiguilles de Marbrées 3335 m. Est-Ouest.

Compte rendu de l'ascension : courte approche avec les raquettes sur le glacier du Géant jusqu'au pied du couloir de l'aiguille sud. Montée avec la corde courte dans le couloir, le couloir est bien enneigé avec un neige compacte idéale et sans toucher des rochers. Pas des traces dans cette couloir avant notre passage. Nous avons suivi le fil de l'arête sommitale jusqu'au sommet principal.
L'arête est bien enneigée ce qui afacilité un déplacement rapide. Nous avons croisé une cordée au sommet.  
Nous sommes redescendus en direction du col de Rochefort avec un seul passage en désescalade exposé de 10 métres pour trouver la trace de l'arête finale. Un autre cordée montait par cet endroit. Nous avons vu un rappel équipé à cet endroit, qui amène directement au glacier du Géant.
Heure du départ de la pointe Helbronner 10h10 et retour 13h30.

 

 

Informations du 30 décembre 2010 (Pierre Pisano)

Itinéraire : nous avons parcouru en aller-retour un couloir situé versant ouest l'arête reliant le sommet nord au sommet sud des Aiguilles Marbrées. Ce couloir, d'environ 80 mètres de long est situé sous une petite aiguille pointue.

Conditions rencontrées : approche en raquette sans enfoncer. Sans raquette, enfoncement de la chaussure. Glacier bouché pour notre approche. Pas de rimaye. Certains couloirs de ce versant montraient des départs de plaques à vent sur le bas et des accumulations en haut. Nous avons donc choisi le couloir fourni en neige, celui présentant le plus de rocheux dépassant de la neige.
Les conditions sont médiocres.
Le neige, le plus souvent durcie par le vent en surface et sans consistance dessous, jusqu'au rocher. Nous avons souvent utiliser les rochers sortant de la neige pour progresser. Quelques pierres instables ont demandé de l'attention, en particulier avec les mouvements de la corde.
Retour par le même itinéraire.